Compositeur multi-instrumentiste et réalisateur sonore, Nicolas Guadagno expérimente dès le début des années 1990, les premiers ordinateurs de MAO. Il se forme à la synthèse sonore, notamment à l’IRCAM (Paris 4ème) où il suit le cursus de composition et d’informatique musicale. Il s'initie également à la composition à l’image à l’ADAC (Paris 15ème) sous la houlette de Jean-Louis Valero (BO d’Eric Rohmer).
Après une formation en musicologie (Sorbonne Paris IV) et un brevet de maîtrise d’ingénieur du son (EMC Malakoff. Hauts-de-Seine) obtenu en 1994, il débute sa carrière sonore en tant que chef-opérateur du son. D’abord pour la télévision (TF1 et France Télévision) au département reportages et magazines, il s'oriente ensuite dans la prise de son de films documentaires notamment pour la Huit Productions et le groupe Morgane, puis dans l'enregistrement et mixage de musiques ethniques pour le label Ocora (Radio France) qui l’emmèneront  pendant plus de 10 années à parcourir le monde.
Parallèlement, il monte son studio de musique. Armé de son piano électro-mécanique, d’un instrumentarium rétro-futuriste et machineries en tout genre, il fonde l’Atelier des Songes, studio sous les toits parisiens avec vue sur la lune qui lui permet d’être indépendant et d’officier quand bon lui semble, de préférence la nuit.
En 1995, il rencontre le metteur en scène Christophe Laluque, début d’une longue collaboration qui lui ouvre la voie vers le spectacle vivant. Depuis, il signe les musiques de tous les spectacles de l’Amin Théâtre (Essonne). Outre le théâtre et la danse contemporaine, il compose pour l’audio-visuel broadcast et le long métrage documentaire.
En 2002, il crée sa compagnie "Analamanga Cie" et développe des projets scéniques. Très actif pour l'enfance et la jeunesse, il écrit des contes et met en scène des spectacles musicaux qu'il joue dans les théâtres à destination du jeune public.
En 2008, il réalise son projet de chansons françaises en tant qu’auteur, compositeur, interprète. Il enregistre un premier album éponyme et se produit depuis en concert sous le pseudonyme de « linseparable ».
Spectacles, chansons, contes musicaux, poésies sonores, fictions radiophoniques… il forge au fil de ses créations un univers très singulier où l'imaginaire se joue du réel et invite le public à une réflexion poétique, parfois humoristique, sur le monde qui nous entoure. Parmi ses oeuvres influentes, citons « Total Vocal » (Arte radio), une série  radiophonique en 12 épisodes qui remporte le Prix SACD « fiction humour » au festival Longueur d’Ondes 2016.
Pédagogue, aimant transmettre sa passion, Nicolas Guadagno intervient depuis 2005, dans les centres de formation professionnelle (EMC, Ateliers Varan, Alter Media, CNDP, Paris Ateliers). Il y enseigne la prise de son à l'image et la MAO. Il encadre également des stages de formations pour les radios nationales africaines (Burkina Faso, Mali, Djibouti, Tchad). De 2007 à 2009, il collabore avec l’INA en tant qu’expert-radio et se rend en Afghanistan pour des missions de sauvegarde du patrimoine sonore.
Dans ce même esprit de transmission et de partage, il effectue régulièrement des missions pédagogiques en milieu scolaire et socio-culturel, notamment des résidences artistiques CLEA dans les territoires du Grand Paris Seine et Oise (2015/2016), Roissy Pays de France (2018/2019), Coeur d'Essonne Agglomération (2019/2020). En 2017, il participe au projet La Fabrique à Chansons organisé par la SACEM.
Depuis 2019, il est artiste référant pédagogique pour le groupe de l'Education Artistique et Culturelle (EAC 91) de l'Académie de Versailles.
De multiples activités pour un seul objectif : « Capter le réel pour le magnifier ».
Voilà pourquoi à la sempiternelle question "Qu'est-ce que tu fais dans la vie ?", Nicolas se plait à répondre simplement : Preneur de songes.

"Capter le réel pour le magnifier".